Joyeuses fêtes de Noël !

L’association de chasse de Camphin en Pévèle vous souhaite de très belles fêtes de Noël !

remi-gaillard-pere-noel-rennes-chasseur

Fêtes que nous vous souhaitons pleines de bonheur et d’émerveillements.

Bon réveillon !

 

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les chasseurs réunis à l’oeuvre pour préparer la saison 2014

Une saison de chasse se prépare et cela passe par l’entretien de l’environnement et des parcelles !

IMG_2156

Aujourd’hui, Samedi 13 septembre, ce fût l’occasion pour l’ensemble des membres de l’association de se réunir pour entretenir notre territoire de chasse et offrir à la population de gibier, un écosystème naturel et agréable à vivre.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Résultats de l’échantillonages PERDRIX GRISES 2014

resultats_echantillonages_2014

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

«LE BONHEUR D’ETRE CHASSEUR DANS LE NORD»

Communiqué de presse de la Fédération des Chasseurs du Nord avant l’ouverture générale du 21/09/2014

La Chasse est un immense bonheur pour 1 250 000 de nos concitoyens français, dont près de 27 000 nordistes. Le bonheur d’être Chasseur reste entier dans ce pays d’excellence cynégétique qu’est la France, même si chaque jour, il faut la défendre davantage. Le bonheur d’être Chasseur prend toutes ses dimensions dans ce département du Nord à la biodiversité cynégétique incontestable dans laquelle se retrouvent bon nombre d’adeptes regroupés au sein de la troisième Fédération de France.

Nos biotopes, notre territoire, notre faune sauvage, la diversité de nos modes de chasse, et notre culture cynégétique sont en effet unique au monde ! Ce sont un Trésor et un patrimoine d’exception à préserver !

Par besoin d’un vrai contact avec la nature, loin de la vision aseptisée qui nous est offerte de nos jours, un nombre croissant de nordistes viennent à la chasse. Bien sûr, le nombre de chasseurs continue de baisser par l’effet de la pyramide des âges et des nombreuses offres de loisirs dont bénéficient désormais les français dès leurs plus jeunes âges. Près d’un millier de nouveaux Chasseurs ont validé leur permis de chasser pour la première fois au guichet unique de la Fédération des Chasseurs du Nord. Cette évolution est bien sur le fruit d’un travail national, tels que la simplification du permis de chasser et la possibilité de valider son permis en ligne, mais c’est aussi le résultat des efforts de communication menés par la Fédération des Chasseurs du Nord, pour promouvoir la pratique de la Chasse. L’effet ciseaux entre la pyramide des âges et ces nouvelles recrues n’est toutefois, pas encore atteint. Le Nord perdra encore cette année quelques 500 Chasseurs, et nous espérons que le point d’équilibre puisse être atteint dans les prochaines années pour inverser la tendance.
Pour pouvoir chasser, il faut du gibier en quantité raisonnable pour que le plaisir de la quête reste entier. Le Nord, par sa grande diversité cynégétique, reste un département phare en petit gibier, comme en gibier d’eau.

  La perdrix grise, reine des plaines du Nord, a connu toutefois, et pour la troisième saison consécutive, une année de reproduction très moyenne. Les échantillonnages menés par les services techniques de la Fédération à travers le département (voir fichier joint), donnent des résultats de reproduction entre 2 et 4.5 jeunes par poule suivant les territoires et les arrondissements. Les meilleurs résultats se situent cette année dans le Douaisis et le Dunkerquois, avec des moyennes oscillant entre 3 et 4.5 jeunes par poule alors que le Cambrésis, le Valenciennois ou la région de Lille, sont souvent sous la barre des 3 jeunes par poule. Dans l’Avesnois, comme dans le Dunkerquois, les faibles densités de couples présents au printemps 2014 et cette année très moyenne de reproduction, ne laisse guère espérer de prélèvements pour les chasseurs. Préserver le capital reproducteur doit être essentiel pour nos Chasseurs du Nord ! Sous la barre de trois jeunes par poule, tout prélèvement par la chasse, dégradera la situation de la perdrix grise au printemps 2015. J’en appelle donc à la responsabilité des Chasseurs du Nord, pour raisonner les prélèvements suivant le résultat de la reproduction de la perdrix grise sur leur territoire afin de préserver notre « REINE DES PLAINES » au cours des trois journées de chasse qui lui seront accordées cette saison.

  Pour le lièvre, je suis beaucoup plus optimiste, 2014 il faut le dire, est pour le lièvre une excellente année de reproduction. Le lièvre dans le département du Nord est géré à travers un plan de gestion cynégétique, couplé à une limitation des jours de chasse. Pour une grande majorité des chasseurs du Nord, la chasse du lièvre sera limitée à 5 journées de chasse avec des quotas de prélèvements validés par un arrêté préfectoral. Seuls les territoires bénéficiant de fortes attributions sur les arrondissements de Lille, Douai et Dunkerque (supérieur à 25 lièvres attribués aux cent hectares), disposent d’une période de chasse plus étendue. Ce plan de gestion lièvre, imposé par la Fédération depuis plusieurs années, et inscrit dans le schéma départemental de gestion cynégétique, se doit d’évoluer pour le rendre moins impopulaire. La commission « petit gibier » de notre fédération devra travailler conjointement avec les services techniques pour définir des entités de gestion cynégétique cohérentes pour la gestion de l’espèce, sans imposition, si moins de 60% des détenteurs de droits de chasse de cette entité cynégétique, représentants moins de 60% du territoire, ne sont pas favorables à ce plan de gestion. De même, les conditions de modulation devront être revues, pour libéraliser le système avec une simplification des démarches administratives et une extrême souplesse.

   Le faisan commun a lui aussi connu, une excellente année de reproduction. On voit de belles couvées partout à travers le département. L’arrêté d’ouverture et de fermeture du département du Nord n’est toutefois pas adapté pour une gestion du faisan naturel, puisque l’administration a imposé pour cette espèce une ouverture le 21 septembre et une fermeture le 28 février sans aucune autre restriction. La seule possibilité offerte aux Chasseurs du Nord pour gérer le faisan naturel sur leur territoire, reste le plan de gestion cynégétique sur 6 ans qui définit un objectif de niveau de population souhaité, et les moyens déployés pour atteindre cet objectif, en terme d’aménagement du territoire, de régulation des prédateurs et bien entendu, d’encadrement des prélèvements. La Fédération des Chasseurs du Nord est à la disposition des responsables de territoires, pour élaborer ensemble un tel plan de gestion qui peut se limiter à une commune, à un groupement de communes, à un canton ou encore à un G.I.C.

    Le lapin de garenne est en forte expansion sur l’ensemble du département. Même si des foyers de myxomatose et de VHD ont réduit certaines populations avant l’ouverture, les prélèvements des Chasseurs devront être raisonnés et suffisants pour limiter les dégâts aux cultures.

Pour le gibier d’eau, les premières retombées de l’ouverture du 21 août sont positives. La reproduction locale du colvert a été bonne, et les Chasseurs ont pu prélever quelques oiseaux en ce début d’une nouvelle saison qui voit aussi l’autorisation de prélever la Bernache du Canada et l’Ouette d’Egypte.
Pour ce qui est des migrateurs, la saison vient de démarrer, et il est impossible de faire des estimations mais nous savons que ce n’est pas le manque d’oiseaux qui cause problème, la plupart sont d’ailleurs en bon état, voire très bon état de conservation alors que contraintes et restrictions pèsent chaque jour davantage, sur cette chasse populaire dont de nombreux Chasseurs du Nord sont adeptes. Depuis la directive oiseaux et sa transposition très restrictive en droit français, les Chasseurs de migrateurs ont vu leur territoire s’amenuiser, le nombre d’espèces chassables diminuer, et la tendance à sanctuariser la nature sous l’impulsion des « escrologistes » s’accentuer de façon insupportable. Le vote du SRCE dans le Nord, en juillet dernier, malgré les revendications des Chasseurs, montre le mépris accordé aux Chasseurs par cette majorité rose/verte du Conseil régional Nord-Pas de Calais. J’ai pleine conscience des revendications de nos chasseurs de gibier d’eau, et notre Fédération du Nord les accompagne pour exiger qu’il ne faille plus reculer les dates d’ouverture et de fermeture et qu’il faut abandonner ces moratoires sur certaines espèces injustifiés. Il faut en revanche sans tarder, se doter des études scientifiques incontestables qui légitiment cette prise de position. S’attaquer aussi aux vraies causes du déclin de certaines espèces, notamment l’artificialisation des milieux.

Enfin, pour le grand gibier, le fait que le Nord soit le département le moins boisé de France, nos populations de grands gibiers sont prospères pour la plus grande joie de nos Chasseurs de grand gibier. La reproduction du chevreuil semble très bonne et va permettre des prélèvements raisonnés, encadrés dans un plan de chasse triennal renouvelé cette année pour la période 2014/2017.

Le cerf en forêt de Mormal demeure l’emblème de ce massif avec des prélèvements annuels de moins d’une centaine de têtes.

Le sanglier enfin, avec une baisse significative des effectifs constatée la saison dernière, et confirmée par un comptage ONF en forêt de Raismes – Saint Amand, connait lui aussi une très bonne reproduction. Il est connu que le sanglier reproduit trois fois tous les deux ans, 2014 est une année de double reproduction pour l’espèce. Le souci de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique doit être largement pris en considération par tous les responsables de territoire(s) de chasse au grand gibier du département. Les densités de populations doivent demeurer en adéquation avec le milieu pour ne pas le dégrader.

Si, hormis pour la perdrix grise, la saison 2014/2015 s’annonce sous de très bons auspices, le bonheur d’être Chasseur et la joie de l’ouverture ne doit pas occulter le tragique accident mortel dont l’un des nôtres fut victime lors de notre récente ouverture gibier d’eau. Faire de la sécurité à la Chasse une priorité est le souhait de votre Préfet du Nord et est aussi le souci permanent de votre Fédération, largement traduit, à travers la révision de notre schéma départemental de gestion cynégétique en cours d’instruction. Cet accident doit remettre en cause chaque chasseresse et chasseur du Nord. Les habitudes, l’excès de confiance en soi font souvent perdre la vigilance et certaines notions de sécurité. Votre Fédération a mis en place, en ce début d’année 2014 des formations « sécurité à la chasse en battue » et sécurité « affûts-approches ». Ces formations connaissent un franc succès et je m’en réjouis. Nous devons encore aller plus loin en terme de sécurité, et nous envisageons de proposer prochainement, aux Chasseurs les plus chevronnés, une matinée de recyclage volontaire du permis de chasser, pour réapprendre les règles de maniement élémentaires des armes.

Le bonheur d’être chasseur dans le Nord, c’est aussi le bonheur de faire partager aux non-chasseurs cette passion qui nous anime. Le monde de la Chasse bouge, à la volonté de s’ouvrir sur l’extérieur, de faire partager ses émotions, et de susciter de nouvelles vocations. L’opération nationale « un dimanche à la Chasse » à laquelle la Fédération des Chasseurs du Nord et sa commission « communication » ont souhaité adhérer, permettra aux Chasseurs du département de s’ouvrir sur l’extérieur ce dimanche 19 octobre. Faites en une large publicité autour de vous pour que nombreux Chasseurs et non-Chasseurs partagent le temps d’une matinée les sensations et les émotions d’une Chasse raisonnée et durable.

De la Chasse cueillette de nos grands-pères, nous sommes passés à la Chasse gestion de nos pères pour aboutir à la Chasse durable d’aujourd’hui. Le bonheur d’une Chasse durable dans le Nord, s’obtient par la maîtrise des territoires – maîtrise parcellaire, mais aussi maîtrise qualitative du territoire-, du gibier, des Chasseurs et l’acceptation sociétale de la Chasse.

C’est en défendant une telle Chasse durable, que nous pérenniserons la Chasse pour que nos descendants puissent à leur tour, partager le bonheur d’être Chasseur dans le Nord.

Bonne et heureuse ouverture, à tous les Chasseresses et Chasseurs du Nord.

Jean-Marc DUJARDIN
Président de la FDC59

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les Chasseurs Réunis fêtent la coupe du monde 2014 !

 

1009493-Drapeau_de_la_France        150px-WC-2014-Brasil_svg            1009454-Drapeau_de_lAllemagne

A l’occasion du 1/4 de final opposant France – Allemagne

Vendredi 4 Juillet 2014 à 18h00

AMIS CAMPHINOIS ET DES ENVIRONS,

VENEZ ASSISTER AU MATCH SUR ECRAN GEANT

avec l’association de chasse de Camphin en Pévèle, la société ECOPEVELE et l’APEL de l’école « Sacré Coeur »

RDV à partir de 17h45

Hangar ECOPEVELE, rond point de Luchin à l’entrée du village de Camphin en Pévèle

Petite restauration et rafraichissements  sur place

(aux profits des associations organisatrices)

Service Sécurité 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Parution de l’arrêté d’ouverture campagne de chasse 2014-2015

La période d’ouverture générale de la chasse à tir et de la chasse au vol est fixé pour le département du Nord :

du 21 septembre 2014 à 9 heures au 28 février 2015 à 17 heures.

Retrouvez ci-dessous en pièce jointe, l’arrêté d’ouverture pour la campagne de chasse 2014/2015 dans le Nord.

http://www.chasse59.fr/actualite/parution-de-larrete-douverture-campagne-de-chasse-2014-2015.html

arrete_ouverture_campagne_chasse_2014-2015_1

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

les Chtis Fox Days », le bilan…

Communiqué de presse « Chtis Fox Days »

bandeau-contenu

Après les quelques semaines de tapage médiatique calomnieux et infondé sur les « Chtis

Fox Days », au nom de la fédération des chasseurs du nord, je tiens à rétablir la vérité sur nos journées de régulation du renard des 22 et 23 février.

Très loin du massacre annonce, ces journées ont permis de réguler dans le département du nord au plus 25 renards. Ces journées ont donné l’occasion à de nombreux chasseurs de se retrouver en plaine (la chasse en plaine étant fermée depuis plusieurs mois sur de nombreux territoires) pour prospecter les couverts en place et déceler les indices de présence qui faciliteront le travail des piégeurs agrées dans les jours et semaines à venir. Les équipages de vènerie sous terre ont quant à eux prospecté quelques terriers et quelques meules de paille.

Le bilan de ces journées est tout à fait similaire aux résultats des années précédentes. Nous n’en attendions pas davantage!

Il convient de rappeler que ces journées ont vu le jour en 2010 à l’initiative de l’association des piégeurs agréés du nord et des gardes assermentés (APANGA) et ont été dynamisées cette année par la nouvelle commission « régulation des prédateurs » de la FDC 59. Le but étant de remotiver l’ensemble des acteurs de la régulation du renard que sont Piégeurs, déterreurs, Lieutenants de louveterie et Chasseurs.

La régulation du renard est nécessaire face aux très nombreuses attaques de poulailler dont sont victimes éleveurs professionnels et particuliers.

La régulation du renard par l’homme est indispensable pour le contenir a un niveau de population convenable, puisque nous sommes en absence des grands prédateurs que sont loups et grands rapaces qui pourraient limiter les populations vulpines .

La présence du renard dans le département est plus que significative avec des indices kilométriques réalises ces dernières semaines atteignant sur certains secteurs un renard par kilomètre éclairé. Au-delà des dégâts dans les élevages, l’impact du renard sur la micro faune (passereaux, petit mammifères,…) ne peut laisser insensible les protecteurs de la nature. L’impact sur le petit gibier de plaine est également très important. On ne peut pas non plus occulter les risques sanitaires véhicules par le renard. L’échinococcose alvéolaire a fait plus de 50 victimes en France…

Nous sommes tout à fait conscients que le renard a sa pleine place sur nos territoires et dans la chaîne alimentaire mais à un niveau acceptable pour toute la faune sauvage.

RÉGULER ne veut pas dire ÉRADIQUER!

La vraie écologie est celle des acteurs de terrain qui œuvrent chaque jour au respect et à l’entretien de la biodiversité. J’y inclus bien entendu les Piégeurs, Déterreurs et Chasseurs qui travaillent chaque jour pour une écologie qui agit! Plutôt que de polluer les médias et l’opinion publique, que les donneurs de leçons s’activent sur le terrain aux cotes de nos corporations, et la, notre planète y trouvera son compte!

Jean-marc DUJARDIN

Président de la Fdc59

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Joyeuses fêtes de fin d’année 2013 !

La société de chasse de Camphin en Pévèle et l’ensemble de ses membres vous souhaitent de très bonnes fêtes de fin d’année et vous donnent rendez-vous en 2014 !

PC230337

JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Fin de la saison de chasse du lièvre – ouverture de la saison des amours

Sur notre commune de Camphin en Pévèle, la chasse du lièvre est soumise au PGCA (Plan de Gestion Cynégétique Approuvé ) qui attribue par espèces le nombre de prélèvements autorisés (par un système de marquage = « bagues ») pour la saison cynégétique.

lièvre

Au sein de notre association, nous pratiquons cette chasse essentiellement au chien d’arrêt.

Dans son gîte,  le lièvre tient bien devant l’arrêt du chien et reste quasi invisible.

lievre_gite  1350495685_19788

Il convient donc d’avoir de bons  chiens, qui ne bourrent pas trop vite. Le déboulé de l’animal est très rapide et  impressionne toujours les jeunes chasseurs comme les plus aguérris ! En quittant le  gîte, un lièvre fait un saut prodigieux de 4,5 m ou plus.

Un lièvre partant à l’arrêt du chien en plaine ne  devrait jamais être manqué, et pourtant, combien sont perdus ! Si, à votre coup  de fusil, le lièvre ‘porte la hotte’ et continue à fuir, mais d’une allure moins  vive, vous êtes sûr de l’avoir touché, votre chien d’arrêt le rattrapera le plus  souvent. Mais, parfois, l’animal n’accuse même pas le coup et continue sa fuite  d’une façon normale, il peut cependant être blessé mortellement et user jusqu’à  son dernier souffle soit pour se dérober à vos yeux, soit pour gagner un couvert  et, une fois là, tomber raide. Donc, au chien d’arrêt, doublez toujours un  lièvre avant qu’il soit hors de portée

La saison de chasse pour le lièvre a pris fin cette année, le 1iere décembre 2013.

Place à la saison des amours qui commence dès la fin  de décembre. La hase fait, jusqu’à l’automne, de deux à quatre portées de deux à  quatre levrauts chacune.

levrauts

En espérant que le climat, le taux de prédation et les cultures agricoles soient propices à de belles naissances ! A l’année prochaine …

Quelques données :

  • un lièvre adulte pèse de 3 à 5 kg
  • la femme du lièvre s’appelle une hase et ses petits, des levrauts
  • la durée de gestation est de 42 à 44 jours
  •  le lièvre se nourrit de 19 h à 7 h en pleine  campagne. Destructeur de jeunes arbres. Peut être nuisible pour les potagers
  • Bon nageur, il peut franchir 180 m  d’eau pour se nourrir
  • La densité normale d’un territoire de chasse peut  être estimée, sans élevage, à un lièvre pour 4 ha

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les desmoiselles « Bécasses » sont arrivées sur la commune de Camphin en Pévèle !

Saison 2013/2014 : une bonne année en perspective pour la Bécasse des bois :

http://clubnationaldesbecassiers.net/index.php?option=com_content&view=article&id=785:saison-20132014-une-bonne-annee-en-perspective-pour-la-becasse-des-bois&catid=1:latest-news&Itemid=50

Plume du peintre

Plume du peintre

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire